Actualités

[21/07/2017] Smile lance les premiers vélos solaires connectés à l’occasion du Sun Trip Tour 2017

Smile, leader des solutions IoT et open source, confirme sa solide expertise sur le marché de l’embarqué en participant activement à la course de vélos solaires du Sun Trip Tour.

[03/07/2017] Smile remporte le Drupagora d'Or 2017 du meilleur site e-commerce

Le vendredi 30 juin, la 3ème édition des Drupagora d'Or s'est déroulée à Paris.

[30/06/2017] Découvrez les projets de nos équipes au Hackathon Data Énergie

Les 29 et 30 juin, le Hackathon Data Énergie s'est déroulé au Liberté Living Lab à Paris.

Toutes les actualités picto
       

Vous avez besoin de mettre à jour votre Lecteur Flash Flash 7

Guillemet ouvrant l'actualité des solutions
et des technologies open source Guillemet fermant
picto

Vos fichiers dans le cloud : pensez à l’open source !

Tour d'horizon des outils de partage de documents open source.

Dans l'univers du "cloud de document", il existe de nombreux challengers. Il y a d’un côté les géants propriétaires et payants tels que Google, Microsoft, Apple, Amazon et de l’autre les indépendants payants à tendance "partiellement gratuits", on parle bien sûr de Dropbox, SugarSync, Evernote, Bittorent Sync, AeroFs, Humyon (rebaptisé dernièrement en Safesync), etc... 

Ils sont nombreux à offrir des services de gestion documentaire dans les nuages. Difficile de se faire une place dans cet olympe qui conserve vos documents sur leurs environnements (et qui leur offre la possibilité d'en disposer... comme bon pourrait leur sembler (Cf. source).

Et pourtant ! Il existe une alternative pour être indépendant et obtenir le même niveau de service et c'est bien sûr l'open source !

Il convient toutefois de se demander d’abord quelles sont les attentes d’une solution de cloud documentaire :

  • synchroniser des répertoires et fichiers distants quels que soit leur format ou leur taille,
  • disposer des fonctionnalités collaboratives performantes et pertinente,
  • permettre une dimension sociale et des partages tout en garantissant une sécurité et une intégrité des données.

Nous avons fait le tour de quelques solutions qui répondent à ce besoin devenu indispensable pour le travail collaboratif : nous avons fait une brève analyse des solutions concernées, adaptées au travail multi-prestataire, à distance, à la capitalisation...  Vous pourrez retrouver le détail de ces solutions dans le guide de l’open source.

Le leader : (Serveur + Client de synchronisation) 

OwnCloudhttp://owncloud.org/

Le projet ownCloud a été lancé en janvier 2010 par Frank Karlitschek un développeur du projet KDE, afin de rendre aux utilisateurs le contrôle de leurs données dans le cloud. OwnCloud fait partie de la communauté KDE.

II s’agit aujourd’hui de la solution open source la plus rependue et la plus connue. La solution a vite fait ses preuves et a su trouver ses utilisateurs car non seulement elle offre un client de synchronisation local, un système de versionning, une interface pour les utilisateurs en mobilité, mais elle offre aussi une possibilité de stocker des fichiers médias (musique, vidéo) de manière performante (tout en permettant leur visualisation directe dans le navigateur).

Elle propose aussi, plusieurs modules additionnels tels qu’un agenda collaboratif, un connecteur LDAP (etc). Cette solution et robuste et dispose d’une communauté active et réactive. 

Ce qu’on trouve bien :

  • La version communautaire dispose de toutes les fonctionnalités de la version entreprise.
  • La possibilité de créer des bookmarks.
  • La possibilité d’encrypter des documents ou d’attribuer des quotas aux utilisateurs.
  • La possibilité de configurer l’outil pour des points de montages : NFS, FTP, Webdav, OpenStack Swift, SMB.
  • L’outil est simple d’utilisation avec une ergonomie simple, mais efficace.

Ce qui pourrait être amélioré :

  • L’application mobile owncloud payante sur l’app store
  • N’offre pas la possibilité d’éditer en ligne les documents de la suite office. (Pour cela il faut utiliser le client de synchronisation)  

Retrouver notre évaluation de la solution sur le Guide de l’open source : www.open-source-guide.com >>

Les challengers : (Serveur + Client de synchronisation)

SparkleShare http://sparkleshare.org/

Cette solution diffusée en 2010 dans sa première version par quelques membres de la communauté Git Hub dont le produit est issu.
Son usage, à notre sens, est réservé aux professionnels car sa grande richesse, comme Owncloud , offre des fonctionnalités utiles pour un espace de travail collaboratif. Cet outil open source, malgré sa petite communauté, et ses rares références est l’un des plus matures dans sa catégorie.

SparkleShare dispose d’une interface Web pour tout public qui peut être customisé pour voir une synthèse de l’activité des utilisateurs.

Il dispose, comme OwnCloud, d’un suivi de version, de l'encryptage de documents… mais aussi du tracking d’édition multiple, d’une fonctionnalité de commentaires sur les documents postés, c’est donc un outil de cloud documentaire collaboratif et social.

Ce qu’on trouve bien :

  • La possibilité d’ajouter des membres à ses projets directement en ligne (comme Dropbox).
  • Le coté social à l’intérieur de la plateforme.
  • Il dispose de points de montages.
  • Pas de coût de licence.
  • Compatible avec Linux, Windows et Mac.

Ce qui pourrait être amélioré :

  • L’indexation et les performances lorsqu’il s’agit de déposer de gros documents ou de gros fichiers.
  • Pas de version en Français.
  • Pas vraiment fait pour faire du back-up complet de machine.

Retrouver notre évaluation de la solution sur le Guide de l’open source : www.open-source-guide.com >>

Create Synchronicity : http://synchronicity.sourceforge.net/

Create Synchronicity est une solution open source basée sur Visual basic et créée en 2011.
Comme Sparkle share, le couple improbable langage (vb ou C#).net et projet Open source démontre que toutes les solutions sont susceptibles d’être open source quel que soit leur technologie.
 
La solution est toutefois réservée à des utilisateurs aguerris : son interface est peu intuitive malgré une liste de fonctionnalités très intéressantes : synchronisation complète ou intermédiaire, stockage de backup (pouvant être planifiés, c’est d’ailleurs la base de la création de ce projet : « la synchronisation de back-up »), comparaison de taille de fichier, etc…  

Ce qu’on trouve bien :

  • La solution est particulièrement bien documentée (manuel, FAQ…) 
  • Beaucoup de langages sont supportés.

Ce qui pourrait être amélioré :

  • L’ergonomie ne s’adresse pas à une population non-initiée et peut en rebuter certains. (mais c’est aussi ce que le créateur souhaite).
  • Pas de système de versionning. 
  • Pas de version pour les mobiles ni pour les Os Apple.

Retrouver notre évaluation de la solution sur le Guide de l’open source : www.open-source-guide.com >>

 

Syncany : http://www.syncany.org/

Syncany est un outil open source de stockage de partage de document. La dernière version est assez récente et n’est pas encore totalement stabilisée.
Elle offre des fonctionnalités telles que : l’encryption de documents ; et utilise aujourd’hui un fork de SparkleShare pour le back end.

Ce qu’on trouve bien :

  • Permet d’utiliser toutes les formes de stockage distants : NFS, FTP, SFTP, IMAP, Google Storage, Amazone S3 , RackSpace Cloud Files, Webdav, album web Picasa, Windows Share, Box .net,  …
  • Une interface très user friendly et une ergonomie attrayante.

Ce qui pourrait être amélioré :

  • Prometteur mais doit faire l’objet soit d’une fusion avec SparkleShare soit d’être stabilisée dans la version actuelle.

Retrouver notre évaluation de la solution sur le Guide de l’open source : www.open-source-guide.com >>

Ifolder: http://www.ifolder.com/

Contrairement à ce que son nom indique, il ne s’agit pas d’un logiciel de la suite Apple mais d’un projet alternatif open source distribué par Novell.
Créé en 2001 c’est le plus vieux projet de cloud documentaire, malgré une technologie un peu vieillissante, il reste doté de fonctionnalités utiles, de client de synchronisation et d’une documentation riche et complète.

Ce qu’on trouve bien :

  • La documentation très complète.
  • L’interface pour gérer les utilisateurs dans un LDAP.
  • Permet de synchroniser de gros fichiers. 
  • La possibilité de piloter les quotas utilisateurs par utilisateurs, ou pour des groupes.

Ce qui pourrait être amélioré :

  • Toujours pas de versionning sur les fichiers. 
  • Un client pour mobile serait utile.  

Retrouver notre évaluation de la solution sur le Guide de l’open source : www.open-source-guide.com >>

L’outsider : (Pour le moment)

Acid Rain  : http://myacidrain.com/

Acid Rain est un des challenger intéressant mais qui manque de fonctionnalités.
Son facteur différenciant : il dispose d’un système de versionning, basé sur le projet Mercurial, qui permet de faire du versionning coté serveur ou directement sur le client au choix de l'utilisateur.
Il ne dispose ni de fonctionnalités natives, ni modules complémentaires permettant de faire des points de montages.
Disponible en version anglaise ou espagnole… c’est une solution open source à suivre, prometteuse, mais encore peu adaptée pour un usage professionnel.

Les clients de synchronisation (avec solutions de portail):

En dehors des solutions de cloud documentaire pur, il existe les solutions de gestion documentaires sous forme de portail disposant d’un client de synchronisation.
Petite revue de l’open source.

Liferay Sync : http://www.liferay.com/fr/products/liferay-sync/features

Liferay a délivré un client de synchronisation performant, et riche en fonctionnalité.
La GED liferay étant riches en fonctionnalités, les répertoires à synchroniser et les droits d’accès sont directement administrés directement sur le portail.
Le client est moderne, dispose d’une ergonomie proche de celle de dropbox, et est accessible à une population non initiées.

Ce qu’on trouve bien :

  • Disponible sur mobile avec la prévisualisation des documents inclus (sous réserve que la suite logicielles soit installée sur le terminal)
  • Compatible avec plusieurs sites, espaces projets Liferay, tout en respectant le cloisonnement et la sécurité de chacun de ceux-ci.

Ce qui pourrait être amélioré :

  • Des mises à jour très (trop ?) régulières.

Retrouver notre évaluation de la solution sur le Guide de l’open source : www.open-source-guide.com >>

Nuxeo Drive : http://www.nuxeo.com/fr/produits/drive-sync-poste-de-travail

Nuxeo délivre avec sa solution un client de synchronisation disponible. Il permet, tout comme Liferay Sync, d’effectuer des modifications sur des espaces documentaires directement depuis son poste en local.

Les possibilités de cette solution sont directement liées aux possibilités de Nuxeo (point de montage).

Ce qu’on trouve bien :

  • La simplicité de l’interface.
  • L’application gratuite sur les stores.

Ce qui pourrait être amélioré :

  • Une ergonomie discutable.
  • Pour utiliser l’application mobile, un module doit être installé coté Nuxeo.

Retrouver notre évaluation de la solution sur le Guide de l’open source : www.open-source-guide.com >>

Et Alfresco ?

Dans ce domaine-là, Alfresco laisse entendre le lancement de leur client de synchronisation à horizon (fin) 2014 il devrait apporter quelques fonctionnalités sous forme de client lourd inspirés de Liferay Sync et de Nuxeo Drive.

Martine Metzger-Douçot
picto

Commentaires

       
J'aurais une petite question à propos du cloud. Est-ce possible d'utiliser un service de cloud comme son disque dur ? Je m'explique, moi ce que je recherche c'est d'avoir toutes mes données (fichiers, mais aussi logiciels installées etc...) et de pouvoir les éditer. Comme ça peut importe l'ordinateur ou retrouverai exactement les mêmes informations, la même organisation des dossiers, les mêmes vidéos et logiciels qu'on utilise, le même ordinateur quoi.
Est-ce que ça existe comme service ça ? J'avais entendu parlé que Google voulais faire une OS (comme Windows on va dire) mais sans disque dur, avec tout hébergé sur leurs serveurs.

Merci pour vos réponses car, même si je visite un blog d'experts, moi je ne le suis pas :)
mardi 12 novembre 2013 @ 14:20
       

       
nse
Il manque le très sérieux seafile dans la liste.
Dommage car il se veux très fonctionnel et dispose d'une équipe de dev visiblement très réactive !
mercredi 04 décembre 2013 @ 11:10
       

       
mtcocktail
+1 pour seafile
jeudi 13 février 2014 @ 17:00
       

       
Michel.
+1 pour seafile.
La version 4 récemment sortie apporte, entre autres, la synchronisation via http/https.
Seafile en fait moins que ownCloud en matière d'outils collaboratifs (calendrier, etc...) et se concentre sur la synchro et le partage de fichier, mais le fait bien.
Equipe de dev très réactive.
mercredi 28 janvier 2015 @ 10:20
       
Ecrire un nouveau commentaire