Actualités

[21/06/2017] Smile dans le top 10 des entreprises où il fait bon travailler !

Smile entre dans le classement très fermé des entreprises où il fait bon débuter sa carrière. Un palmarès publié dans Les échos et réalisé par Meilleures-entreprises.com.

[20/06/2017] Smile classé 1er hébergeur en haute disponibilité depuis 3 mois

Depuis début mars, soit 3 mois consécutifs, Smile est à la tête du Classement des Hébergeurs en haute disponibilité, réalisé par ip-label et le Groupe NextRadio TV (01net, BFM, RMC).

[20/06/2017] Smile remporte l'Extending eZ Award !

Lors de l'eZ Conference 2017 qui s'est tenue du 6 au 8 juin, Smile a remporté l'Extending eZ Award.

Toutes les actualités picto
       

Vous avez besoin de mettre à jour votre Lecteur Flash Flash 7

Guillemet ouvrant l'actualité des solutions
et des technologies open source Guillemet fermant
picto

Too be or not too be

En mission de consulting pour un client pour un nouveau site internet communautaire, j'ai été surpris du nom de domaine qui a été retenu. Le nom de domaine - que je ne peux pas encore divulguer - inclut les fameux "oo" (prononcez [ou]) qu’on rencontre depuis longtemps sur la toile.

En mission de consulting pour un client pour un nouveau site internet communautaire, j'ai été surpris du nom de domaine qui a été retenu. Le nom de domaine - que je ne peux pas encore divulguer - inclut les fameux "oo" (prononcez [ou]) qu’on rencontre depuis longtemps sur la toile.

Les "oo" dans ce nom de domaine n’apportant aucune explication sur le contenu du site, je me suis dit d'abord que ces "oo" donnaient un petit air vieillot au nom du site et qu’on revenait en arrière - au moment de la bulle - où tout nom de domaine devait comporter "oo" (pensez à Kelkoo, Wanadoo, Ooshop, sans compter tous les autres qui n’existent plus), même ceux qui ne venaient pas de l’anglais ou d’une abréviation.

Mais à force d’entendre ce nom de domaine tous les jours, j’avoue que je m’y suis habitué. Non seulement je m’y suis habitué mais je dirais même que je l’apprécie finalement et qu’un bon buzz autour de ce nom et du site pourrait le faire rentrer dans la liste des noms de domaines dont on se souvient (il a un autre avantage, il est très court).

Quant au oo, finalement, n’est-ce pas la marque d’un site web qui annonce une nouveauté, un nouveau concept ? Le oo est-il vraiment daté ? A regarder les services internet parus récemment, je n'en ai plus l'impression : Carrefour communique sur Boostore, Spartoo lance un nouveau magasin de chaussures en ligne, un site RH s’intitule Moovement, evadevoo est sorti en Mars, Ieurope va décliner sa marque Idoo via les services Idooweb, idooblogs, Looeno se positionne dans le social shopping… Sans compter tous les projets en préparation plus ou moins secrets, voire ceux qui vont revenir sur le devant de la scène : allez faire un tour sur boo.com...

Non, le "oo" n'est pas surranné, il reste finalement d'actualité avec les valeurs qu'il véhicule: dynamique, fun, technophile. Reste à espérer que le retour en force des "oo" ne soit pas synonyme de retour de la bulle ...

Thierry R.
picto

Commentaires

       
tanguy:r - http://romey.fr
Vive les OO 2.0 en somme ! ;)
lundi 08 octobre 2007 @ 8:51
       
Ecrire un nouveau commentaire