Actualités

[08/09/2017] Breaking news ! Smile décroche le label Happy Trainees 2018

Après le label HappyAtWork, Smile s’offre celui décerné par ses stagiaires et alternants !

[21/07/2017] Smile lance les premiers vélos solaires connectés à l’occasion du Sun Trip Tour 2017

Smile, leader des solutions IoT et open source, confirme sa solide expertise sur le marché de l’embarqué en participant activement à la course de vélos solaires du Sun Trip Tour.

[03/07/2017] Smile remporte le Drupagora d'Or 2017 du meilleur site e-commerce

Le vendredi 30 juin, la 3ème édition des Drupagora d'Or s'est déroulée à Paris.

Toutes les actualités picto
       

Vous avez besoin de mettre à jour votre Lecteur Flash Flash 7

Guillemet ouvrant l'actualité des solutions
et des technologies open source Guillemet fermant
picto

Que retenir de la masterclass sur l'UX dans les jeux vidéo ?

Quelques semaines après avoir pu assister à Los Angeles à la conférence de Célia Ho-dent portant sur le cerveau, l’UX Design et les jeux, il est intéressant de revenir sur cette journée et sur les enseignements que l’on peut en tirer.

Mais qui est Célia Hodent ?

 

Célia Hodent est une consultante UX spécialisée dans les jeux vidéo. Titulaire d’un doctorat en psychologie cognitive, elle a notamment travaillé pour Ubisoft, LucasArts et a gagné sa renommée internationale en travaillant pour Epic Games sur le célèbre jeu Fortnite.

La MasterClass en quelques mots

 

La MasterClass est littéralement un cours d’une journée donné par Célia Hodent. Une vingtaine de professionnels de l’UX ont eu la chance de pouvoir y assister. Le nombre de participants par session étant restreint, cela permet de pouvoir réellement échanger avec la docteur et donc d’avoir un véritable échange contrairement à des conférences en amphithéâtre.

 

Cette MasterClass était divisée en deux grandes parties :

La matinée a été consacrée aux thèmes fondamentaux de la psychologie cognitive tels que la perception, l’attention et la mémoire en faisant des liens avec les jeux vidéo.

Si quatre heures peuvent sembler longues pour certains, c’est en réalité bien trop court pour comprendre le fonctionnement concret et les subtilités de ces sujets si vastes et complexes.

 

L’après-midi a été dédié aux thématiques d’utilisabilité et d’engagement dans les jeux vidéo. Au même titre que pour les interfaces web, l’utilisabilité se réfère à des heuristiques (celles de Nielsen dans ce cas). Pour chaque critère, Célia Hodent présentait des exemples tirés de jeux vidéo (Fortnite, Halo, Angry bird…).

Un exemple très concret d’application d’un critère d’utilisabilité dans « World of Warcraft ». Ici nous traitons de la prévention des erreurs en demandant au joueur de confirmer la suppression de son personnage.

Concernant l’engagement, le thème est plus vaste et complexe qu’il n’y parait et a donc été divisé en 3 parties : La motivation, les émotions et le flow*. Chacune de ses parties étant elle aussi des thèmes de psychologie cognitive, elle n’a pu être présentée que rapidement afin de donner quelques clefs.

 

Un exemple touchant à l’apprentissage regroupant mémoire et émotion via les principes de conditionnement. Dans l’exemple ci-dessous issu de Fortnite, un son indique au joueur un trésor (qui est une récompense). Le trésor apporte une émotion positive facilitant donc l’apprentissage (le son indique un trésor).

Il est intéressant de noter que l’utilisabilité, la motivation, les émotions et le flow ne sont pas des sujets exclusifs aux jeux vidéo. Si chaque support (web, jeux video, applications,  etc) peut avoir des spécificités et des enjeux propres, ils ont tous en commun le fait d’avoir à traiter de ces différents sujets. Une MasterClass sur le cerveau et les jeux vidéo apportera donc à tout Designer digital quelque soit son domaine.

 

Pour conclure

 

Il est extrêmement intéressant de voir que la psychologie cognitive est une pierre angulaire de l’UX Design. Connaitre le fonctionnement de l’humain et de son cerveau est une force indéniable pour pouvoir construire une interface utilisable favorisant l’engagement.

 

Du modèle de Baddeley en passant par les types de conditionnement, la conférence de Célia Hodent bien qu’étant un court résumé d’une partie du programme universitaire de Psychologie, fut riche en enrichissement pour les participants.

 

Je ne peux que conseiller aux personnes intéressées de lire des ouvrages universitaires ou de suivre des cours à l’université car il semble évident qu’au delà des différentes méthodologies du Design d’expérience utilisateur, les connaissances en Psychologie considérées par beaucoup comme du « bonus » se révèlent être des fondamentales que tout UX Designer devrait maitriser.

 

Bibliographie

 

  • Hodent, C. (2017). The Gamer’s Brain : How Neuroscience and UX Can Impact Video Game Design. CRC Press.
  • Lemaire, P. (2007). Psychologie Cognitive. Bruxelles-Paris : De Boeck Université.
  • Maquestiaux, F. (2015). Psychologie de l’attention. Bruxelles-Paris : De Boeck Université.
  • Csikszentmihalyi, M. (2008). Flow : The Psychology of Optimal Experience. Harper Perennial Modern Classics.

* Flow : Optimal experience whereby « a person’s body or mind is stretched to its limits in a voluntary effort to accomplish something difficult and worthwhile » (M.Csikszentmihalyi, 1990)

picto

Commentaires

Soyez la premiere personne à ajouter un commentaire sur cet article.
Ecrire un nouveau commentaire