Actualités

[08/09/2017] Breaking news ! Smile décroche le label Happy Trainees 2018

Après le label HappyAtWork, Smile s’offre celui décerné par ses stagiaires et alternants !

[21/07/2017] Smile lance les premiers vélos solaires connectés à l’occasion du Sun Trip Tour 2017

Smile, leader des solutions IoT et open source, confirme sa solide expertise sur le marché de l’embarqué en participant activement à la course de vélos solaires du Sun Trip Tour.

[03/07/2017] Smile remporte le Drupagora d'Or 2017 du meilleur site e-commerce

Le vendredi 30 juin, la 3ème édition des Drupagora d'Or s'est déroulée à Paris.

Toutes les actualités picto
       

Vous avez besoin de mettre à jour votre Lecteur Flash Flash 7

Guillemet ouvrant l'actualité des solutions
et des technologies open source Guillemet fermant
picto

PLM / PIM : deux solutions complémentaires

A l’heure de l’omnicanal, une grande majorité de sociétés se retrouve confrontée à de nombreuses réflexions autour de la gestion produit et le choix des solutions. Un des enjeux majeurs étant de maitriser l’urbanisation de son SI et s’assurer que les choix applicatifs ne conduisent pas à une redondance de solution.

Une réflexion qui conduit irrémédiablement vers la notion de référentiel produit. Un terme en soit généraliste qui a vite fait de cristalliser toutes les interrogations quant au choix de la solution la mieux adaptée. Une confusion qui se révèle dès que l’on aborde les solutions : PLM et PIM.

Voici une définition synthétique des deux solutions afin de mieux cerner le périmètre de chacune. Nous allons y revenir plus en détail par la suite dans l’article.

PLM :Product Lifecycle Management

Apporte tout un environnement applicatif autour de l’innovation, la conception d’un produit au travers de processus rigoureux. Le développement d’un produit devient un projet en soi, avec ses acteurs, ses objectifs marketings, financiers, logistiques.

Un peu d’histoire :

A l’origine le PLM est né d’un concept plus ancien des années 80 qui était le PDM (Product Data Management) ou en français GDT (Gestion des Données Techniques). Ce concept se basait sur une vision numérique des produits industriels en s’appuyant sur les logiciels de CAO (Conception Assistée par Ordinateur). Tous ces acronymes ne s’appliquaient somme toute qu’à une vision restreinte de l’élaboration d’un produit. Aussi dans le courant des années 90-2000 a émergé le concept de PLM qui visait à prendre en charge le cycle de vie d’un produit de bout en bout avec la volonté de rassembler l’ensemble des acteurs impliqués.

PIM :Product Information Management

Met à disposition un environnement de centralisation des données produit en vue de les diffuser sur différents canaux et ce, dans un but commercial. Le produit devient une valeur marchande.

Un peu d’histoire :

La notion de PIM est née aux Etats-Unis dans le domaine de l’industrie et notamment de l’industrie de pointe comme l’aéronautique. Il s’agissait à l’époque de pouvoir centraliser et partager rapidement toutes les informations techniques des pièces utilisées pouvant venir des quatre coins du globe. Cela passait par une solution qui viendrait remplacer l’armada de fichier excel que chaque sous-traitant utilisait à son niveau avec ses propres nomenclatures et définitions. Ce besoin s’est encore fait plus ressentir avec l’émergence de l’e-commerce et la nécessité de centraliser l’information produit pour la diffuser sur le canal online.

Si toutes les deux font référence au produit, elles ont cependant une réelle distinction quant à leur périmètre d’actions.

PARLONS DU PLM

Comme nous l’abordions précédemment le PLM intervient lors des phases de développement d’un produit.

C’est l’environnement de R&D d’une société, régissant le cycle de vie d’un produit ; de sa conception jusqu’à sa mise sur le marché. Il met à disposition les processus permettant de contrôler ce cycle de vie à travers les différentes étapes :

Au-delà de centraliser les données du produit, le PLM permet de tracer toutes les évolutions du produit et il gère l’ensemble des éléments nécessaires qui aboutissent au produit dit de« Référence ».

Son rôle ne s’arrête pas là, il est aussi le centre d’agrégations des retours du terrain sur le produit de référence. Réclamations, non-conformités, pouvant conduire à un nouveau cycle de vie du produit pour prendre en compte ces retours.

Par exemple sur un produit consommable de type bonbon chocolaté, un défaut d’étiquetage ou encore un problème sanitaire se verra traiter au niveau entre autres du PLM. Dans le cas présent, d’une part en revoyant la formulation des éléments du bonbon chocolaté et d’autre part en revoyant les process au niveau de la chaine de fabrication.

Les solutions PLM existantes

Nous présentons ici une liste non exhaustive, mais représentative de différents domaines. Il convient par contre de savoir que le PLM intervient au cœur du domaine de l’entreprise et en ce sens, la manière d’aborder, d’intégrer et d’utiliser le PLM aura une grande part de spécifique d’une société à l’autre.

Certains éditeurs se sont spécialisés dans des domaines d’activité spécifique comme par exemple beCPG dans le domaine de l’agroalimentaire.

PARLONS DU PIM

Le PIM de son côté va permettre de mettre à disposition un environnement de travail sur le produit « Référence ».

Son rôle est bien de centraliser et synchroniser les données marketing des produits, à partir de différentes sources, en vue de leur diffusion vers différents types de points de vente.

Le PIM prend toute sa mesure avec l’omnicanal et la nécessité d’adresser des contenus spécifiques par canal de vente : boutique en ligne, réseau de magasins, catalogue papier, applications mobiles, etc.

Son champ d’investigation s’applique sur les données dites « froides » des produits c’est-à-dire évoluant à des fréquences faibles dans le temps. Ainsi les prix, promotions, stocks sont identifiés comme données chaudes et donc gérées par d’autres solutions du SI (ERP par exemple).

Là où le PLM gère des versions d’un produit, le PIM gère plutôt des déclinaisons de contenus en fonction des canaux de destination. Le PLM se concentre sur le produit de référence, le PIM, lui, sur le produit commercialisé.

Là où le PLM gère la qualité du produit au sens légal du terme (normes, certifications, etc.), le PIM gère la qualité des contenus (textes, images) afin de s’assurer d’une cohérence des informations diffusées sur tous les canaux. Cette qualité étant assurée par des workflows de validation des contenus par canaux.

Les solutions PIM existantes

Les solutions PIM ne se répartissent pas en fonction de domaine spécifique comme c’est le cas pour les solutions PLM. En revanche la différenciation outre le mode open source ou propriétaire vient du fait que la solution ne gère que de la donnée produit ou des données plus étendues.

COMPLEMENTARITE PLM & PIM

Il apparait de fait clairement que PLM et PIM ne sont pas des solutions interchangeables, mais bien deux solutions complémentaires. Deux solutions travaillant de concert au cœur de votre SI pour définir, finaliser, synchroniser et diffuser vos produits.

Le schéma suivant permet de mieux se représenter ce que pourrait être votre infra enrichie de ces deux briques applicatives.

Le PLM conjointement à l’ERP, serait en charge de fournir au PIM un produit « référence » avec une conception aboutie. Le PIM pour sa part se chargerait alors d’habiller « commercialement » le produit en vue de sa diffusion dans les différents canaux possibles.

 

Outre les spécificités de chacune des briques PLM et PIM, leur association permet de favoriser le travail collaboratif de bout en bout avec en objectifs stratégiques le time-to-market et la qualité des informations produits transmises.

Ce travail collaboratif sur l’ensemble de la chaine va concerner aussi bien les acteurs internes avec les différents services impliqués (R&D, qualité, logistique, etc.) que les acteurs externes comme les prestataires, les fournisseurs, les studios, etc.

La liste n’est pas exhaustive et peut présenter des particularités en fonction du domaine de la société et des produits qu’elle commercialise.

 

EN SYNTHESE

Les sociétés prennent conscience à l’heure actuelle, avec l’émergence de l’omnicanal et de l’urgence de la digitalisation de leur offre, que la cohérence des informations de leur produit est un enjeu tout aussi important que le time-to-market.

Associer un PLM à un PIM s’avère comme un moyen pour les sociétés d’augmenter leur performance de bout en bout. De la conception d’un produit à sa commercialisation auprès de ses clients.

Comme nous avons pu le voir, le PLM et le PIM ne sont pas des solutions qui peuvent se remplacer l’une par l’autre, mais bien des solutions complémentaires tendant vers le même but.

Il n’y a bien évidemment pas une seule manière d’intégrer un PLM et un PIM, tout dépend du secteur d’activité, des produits, de l’organisation interne des services et des acteurs externes.

En revanche, déterminer si vous avez plus besoin d’un PLM ou d’un PIM passe d’abord par identifier clairement vos besoins et s’assurer de choisir la brique applicative en adéquation.

Un tableau récapitulatif permet assez simplement d’effectuer cette analyse :

Dans le cadre de la mise en œuvre d’un PLM, d’un PIM, voire des deux, il reste primordial que vous gardiez à l’esprit que leur intégration outre l’aspect technique est aussi et avant tout un challenge humain.

Ces deux solutions interviennent au cœur du travail de vos différents services et leur intégration va demander une conduite au changement à ne pas négliger si vous souhaitez la réussite de votre projet. Celle-ci passera fondamentalement par l’adhésion de tous au sein de votre entreprise. Le but étant d’éviter la formule 10-10-100 : 10% des fonctionnalités attendues sont présentes, 10% des utilisateurs attendus utilisent la solution mais 100% du budget prévu a été consommé.

Cet article vous a permis d’y voir plus clair entre PLM et PIM, vous souhaitez approfondir le sujet ou aborder des questions plus précises, n’hésitez pas à nous contacter, nos experts SMILE se feront un plaisir de vous répondre et vous accompagner.

Contact@smile.fr

01 41 40 11 00

Franck Pradal
picto

Commentaires

Soyez la premiere personne à ajouter un commentaire sur cet article.
Ecrire un nouveau commentaire