Actualités

[22/03/2017] Smile participe au salon Cloud Computing World Expo

Smile interviendra ce mercredi 22 mars au salon Cloud Computing World Expo pour présenter notre projet collaboratif OCCIware (plateforme standard outillée de connecteurs Cloud).

[22/03/2017] Smile vainqueur des IoT Awards 2017 !

Lors de l'IoT World à Paris, Smile a remporté l'IoT Award dans la catégorie "High-tech" pour son projet de cabine connectée avec Coved.

[17/03/2017] Smile dans le Journal de l'Emploi sur Demain TV

Géraldine Moreau-Luchaire, notre Responsable Recrutement, nous parle des 350 postes à pourvoir en 2017 !

Toutes les actualités picto
       

Vous avez besoin de mettre à jour votre Lecteur Flash Flash 7

Guillemet ouvrant l'actualité des solutions
et des technologies open source Guillemet fermant
picto

Palo et la méthode ABC (Activity-Based Costing)

La méthode ABC (Activity-Based Costing) est une méthode de calcul de coûts apparue dans les années 1980 pour répondre à la faiblesse de la méthode des coûts complets, rendue inadaptée en partie par la tertiarisation de l'économie mais aussi la complexification des organisations et des processus de production qui entrainent souvent l'augmentation de la proportion de charges indirectes (c'est à dire non affectables directement aux produits ou aux services).

I. Pourquoi Palo est il adapté à la méthode ABC ?

Cette méthode est souvent complexe à mettre en place car elle implique une phase d'analyse en profondeur des processus de l'entreprise qui doivent eux-même être stables et éprouvés. Elle peut être aussi un moyen d'identifier des problématiques jusque là restées insoupçonnées.

L'utilisation de la suite Palo n'est évidemment pas une solution miracle pour l'élaboration d'un modèle ABC ; difficile toutefois de se passer sous silence un outil permettant d'analyser avec souplesse et fiabilité les données.

A l'instar de progiciels pré-paramétrés comme SAP Profitability and Cost Management (PCM), la suite Palo est un outil adapté à la construction d'un modèle ABC pour plusieurs raisons :

  • sa nature multidimensionnelle en fait l'outil parfait pour gérer les axes classiques utilisés par la méthode ABC (ressources, inducteurs d'activités, etc...)
  • il est intégré directement à MS Excel, outil fétiche des contrôleurs de gestion (et permet également dans sa version web un accès distant et décentralisé)
  • il permet l'utilisation de règles de gestion complexes, tant avec les business rules intégrées aux cubes qu'aux règles utilisables dans l'ETL Palo (retraitements nécessitant l'utilisation d'une table de correspondance par exemple)
  • il permet de réaliser des simulations et de la saisie de données, chose que de nombreux outils n'offrent pas

Intéressons-nous, au travers d'un exemple, à la construction d'un modèle de coûts par activité avec Palo.

II. Exemple de modélisation ABC

La méthode ABC peut se résumer simplement ainsi : le processus d'élaboration des produits ou bien des prestations de services se décomposent en tâches ou en activités qui elles-mêmes consomment des ressources.



Ainsi, enchaîner l'utilisation successive de plusieurs cubes Palo va nous permettre de mettre en œuvre notre modèle ABC :

  • Étape 1 : on détermine le coût total des ressources utilisées, ainsi que leur quantité. On stocke ces données au sein d'un cube Ressources :



Le but de cette étape 1 est de déterminer le coût unitaire des ressources. Ce coût unitaire résulte de la simple division du coût total par les quantités (au moyen d'une règle de calcul Palo)

  • Étape 2 : on affecte les ressources consommées par chaque activité au cours du processus de production ou de prestation de services au moyen d'un cube Inducteurs de ressources, le but étant d'obtenir le coût total de l'activité



Une fois encore, le coût total de l'activité est issu d'une règle de calcul du cube, multipliant l'inducteur de ressource par le coût unitaire de la ressource précédemment déterminé.

  • Étape 3 : on analyse le volume de chacune des activités, que l'on stocke dans un cube appelé Activités. Cette étape a pour but de déterminer le coût unitaire de chaque activité, pour un volume de production donné (c'est à dire, résultant de la formule : Coût total de l'activité calculé à l'étape 2 / Volume d'activité)



  • Étape 4 : cette étape permet d'allouer les volumes d'activité aux différents produits ou services (que l'on appelle Objets de coût), c'est-à-dire répondre à la question : pour être produit, combien chacun de mes objets de coût ont-il consommé d'activité ? Pour ce faire, on utilise un cube Inducteurs d'activité



On en déduit un coût global pour chaque objet de coût.

  • Étape 5 : le cube Objets de coûts va nous permettre de déterminer le coût unitaire de chaque objet de coût, en fonction du nombre d'objets de coût produits.



Rien n'empêche ensuite de continuer le processus et de créer un cube stockant les coûts directs pour chaque produit (coûts matière ou main-d'œuvre directe par exemple), qui pourront à leur tour être utilisés sans aller se déverser dans un autre cube contenant les ventes, pour en déduire la marge, et ainsi de suite.
Ce modèle utilise des règles de calcul simples du moteur de règles de gestion de Palo. En effet, il est possible d'effectuer des « déversements » au moyen de la fonction PALO.DATA (que l'on appelle règle inter-cube)
Les axes d'analyse présentés ici sont relativement « académiques », mais la flexibilité de Palo permet bien sûr d'ajouter ses propres axes d'analyse en fonction des cubes, ainsi que davantage de hiérarchies dans chaque dimension, par exemple regrouper les ressources par centre d'analyse, ou les objets de coûts par nature, etc.
Enfin, les fonctionnalités de splashing de Palo - qui permettent d'écrire à un niveau consolidé sans nécessairement connaître le détail – seront utiles lorsque, par exemple, la ventilation entre différentes ressources n'est pas connu. Il sera alors possible de ventiler ce montant à parts égales, ou selon un historique donné...

Ainsi, grâce à sa souplesse, sa modularité et sa simplicité d'utilisation, Palo semble être l'outil par excellence pour mettre en place tant un modèle de coûts par activités qu'un modèle de coûts par projet ou par client qui serait inspiré de la méthode ABC.



N'hésitez pas à télécharger la base de données utilisée dans l'exemple afin de vous faire votre propre idée des capacités de cet outil !

http://ftp.smile.fr/client//Blog_des_experts/Palo_Modelisation_ABC.zip

Pierre L.
picto

Commentaires

Soyez la premiere personne à ajouter un commentaire sur cet article.
Ecrire un nouveau commentaire