Actualités

[22/03/2017] Smile participe au salon Cloud Computing World Expo

Smile interviendra ce mercredi 22 mars au salon Cloud Computing World Expo pour présenter notre projet collaboratif OCCIware (plateforme standard outillée de connecteurs Cloud).

[22/03/2017] Smile vainqueur des IoT Awards 2017 !

Lors de l'IoT World à Paris, Smile a remporté l'IoT Award dans la catégorie "High-tech" pour son projet de cabine connectée avec Coved.

[17/03/2017] Smile dans le Journal de l'Emploi sur Demain TV

Géraldine Moreau-Luchaire, notre Responsable Recrutement, nous parle des 350 postes à pourvoir en 2017 !

Toutes les actualités picto
       

Vous avez besoin de mettre à jour votre Lecteur Flash Flash 7

Guillemet ouvrant l'actualité des solutions
et des technologies open source Guillemet fermant
picto

Google est « mobile friendly »

Si votre site n’était pas encore adapté au format mobile, c’est le moment de s’y mettre !
En effet, depuis le 21 avril 2015, Google pénalise tous les sites ne respectant pas l’affichage optimisé pour les appareils mobiles dans ses pages de recherche (mobile).

Un site adapté mobile c’est quoi ?

Google admet 3 types de site mobile :

Le responsive design :
Un code HTML unique est présenté sur une adresse URL unique. La présentation des éléments visuels et des menus s’adaptera à la dimension de l’écran selon le type d’appareil utilisé pour consulter le site (ordinateur, tablette, téléphone).

Dynamic serving :
Des codes HTML distincts pour chaque type d’appareil sont présentés sur une adresse URL unique. À partir des informations fournies par le navigateur Web, le serveur affichera une version correspondant aux caractéristiques de l’appareil sur lequel le site Web est visité.

Site mobile dédié :
Un code HTML distinct pour les mobiles est présenté sur un URL distinct ou un sous-domaine du site. Souvent placé sur le sous-domaine m.nomdedomaine.com, les utilisateurs d’appareils mobiles seront redirigés sur cette déclinaison du site à partir des informations du navigateur.

Pourquoi ce nouveau critère d’indexation ?

L’explosion de l’équipement en smartphones, le boom de l’utilisation des tablettes, le développement du M-Commerce, l’avènement de la 4G… sont autant de facteurs qui ont modifié les comportements des utilisateurs.
On passe aujourd’hui plus de temps sur support mobile que sur desktop. Cela nécessite donc d’adapter les sites web à ces nouveaux usages en proposant une navigation facile et fluide pour les mobinautes.
Google a décidé de prendre les devants en obligeant les webmasters à optimiser leurs sites pour la navigation sur support mobile en instaurant le label « site mobile » (« mobile friendly » en anglais).

Sachez qu’en France 61% de la population est équipée d’un smartphone en 2014 contre 39% en 2012 (étude Deloitte). Sur la même période, le pourcentage de détenteurs de tablettes est passé de 15% à 46%.
De quoi prendre très au sérieux le nouveau critère d’indexation du géant américain.

« Mobile friendly » ça consiste en quoi ?

Si votre site est adapté aux appareils mobiles alors il est privilégié dans les recherches Google depuis un support mobile. On lui attribue à côté de sa balise descriptive la mention « site mobile » attestant d’une navigation optimisée pour ces terminaux.

Au contraire si votre site est non adapté, il est penalisé et chute dans les résultats de recherche mobile.
Vous l’aurez compris, ce label devient un nouveau facteur pour le SEO et nécessite donc d’être rapidement intégré pour garantir la qualité de son référencement naturel.

Google est là pour vous aider !

Afin d’aider les webmasters dans leur démarche d’optimisation, Google a mis à leur disposition des guides et des outils pour tester les pages de leurs site :

https://developers.google.com/webmasters/mobile-sites/?hl=fr

Vous trouverez sur le lien ci-dessus toutes les informations nécessaires pour tester et rendre votre site adapté aux mobiles.

Pour les retardataires

Pour ceux qui n’étaient pas à jour le 21 avril, pas de panique !
Les pages sont analysées en temps réel à chaque passage du robot Google. Donc même si vous n’étiez pas à jour à la date fatidique, les pages corrigées après seront rapidement analysées et regagneront les éventuelles places perdues.

Quelques recommandations

• D’abord il faut savoir quelle part de votre trafic provient de terminaux mobiles afin d’évaluer l’impact de cette mise à jour et l’urgence de la situation.

• Ensuite, vous devez savoir quelles pages de votre site reçoivent le plus de trafic en provenance de Google en usage mobile afin de rendre ces pages responsive en priorité (ex : étudier le parcours client mobile pour avoir une idée des pages en question).
Il faudra évidement par la suite rendre l’intégralité de votre site « mobile friendly ».

• Tester ces pages avec l’outil mis à disposition par Google pour savoir si elles sont « mobile friendly ».
Les critères testés portent sur des caractéristiques telles que le bon paramétrage du "viewport", l'espacement des liens et des boutons, l'absence de recours à la technologie Flash, la taille des polices, la lisibilité des contenus, etc…

Malik HADDOUCHE
picto

Commentaires

Soyez la premiere personne à ajouter un commentaire sur cet article.
Ecrire un nouveau commentaire