Actualités

[22/05/2017] Smile récompensé lors du Hackathon Carrefour !

Smile a remporté le Prix du Code lors du Hackathon Carrefour, organisé ce week-end à Paris !

[18/05/2017] OpenShift, le nouveau livre blanc Smile !

Smile publie aujourd'hui un livre blanc dédié à OpenShift, le PaaS open source orienté DevOps. A télécharger dès maintenant !

[15/05/2017] Smile décroche le label HappyAtWork 2017 !

Pour la 2ème année consécutive, Smile obtient le label HappyAtWork for Starters qui récompense les entreprises où il fait bon débuter sa carrière !

Toutes les actualités picto
       

Vous avez besoin de mettre à jour votre Lecteur Flash Flash 7

Guillemet ouvrant l'actualité des solutions
et des technologies open source Guillemet fermant
picto

Optimisez les pages oubliées de votre e-commerce

Optimiser les pages oubliées peut réellement faire la différence et déclencher le premier achat tant attendu ! Quelques conseils à découvrir dans cet article.

Les plateformes e-commerce (Magento, RBS Change, Drupal Commerce,…) offrent un grand nombre de fonctionnalités par défaut, nécessaire à la bonne exploitation de votre site e-commerce. Malheureusement, cela signifie que bien souvent le potentiel de nombreuses pages a été oublié ou sous-estimé. Or, celles-ci sont parfois responsable de la sortie de vos prospects et donc d’un manque à gagner.

Optimiser ces pages oubliées, peut réellement faire la différence et déclencher ce premier achat tant attendu ! Voici donc 8 pages généralement « oubliées », que nous vous conseillons d’optimiser (si ce n'est pas déjà fait).

1. Page « Panier vide »

Les internautes peuvent tomber sur cette page : lorsque le client n’a pas mis de produit dans son panier ou lorsque ce dernier a été supprimé suite à sa trop longue inactivité.

Votre mission : encourager les internautes à continuer leur shopping.

Par défaut :

Bonnes pratiques :

Ici, Zalando, essaye de séduire les internautes en leur proposant les « meilleures ventes du jour ». Ce qui permet de dynamiser la page et de guider les internautes vers des produits à fort taux de conversion. Offrir un code promotionnel peut également s’avérer ici un bon déclencheur. La configuration de votre outil de merchandising pourra vous permettre de proposer à cet emplacement des produits pertinents pour vos internautes.

2. Page « Mot de passe oublié »

Qui ne s'est jamais trouvé dans cette situation… qui nous agace. Le risque de report ou d’abandon panier est très élevé sur cette page.

Les internautes peuvent tomber sur cette page : lorsqu’ils ont oublié leur mot de passe et souhaitent se connecter à leur compte (que se soit à l’intérieur ou en dehors du tunnel de conversion).

Votre mission : réduire leur crispation et les inciter à récupérer leur mot de passe.

Par défaut :

Bonnes pratiques :

 

Le système de « Lightbox », ici utilisé par Minelli peut-être un bon moyen pour ne pas désorienter le client. La lightbox permet à l’internaute de rester sur la même page (d’autant plus important si sa demande a lieu dans le tunnel de conversion). L’effet de simplicité de la lightbox permet de limiter cette sensation d’effort supplémentaire à fournir. L’affichage d’un numéro de téléphone en cas d’oubli de l’adresse email peut également être une aide importante pour l’internaute.

3.  Page « Mon compte »

Les internautes peuvent tomber sur cette page : lorsqu’ils accèdent à leur compte.

Votre mission : profiter de cette espace pour inciter vos prospects à acheter.

Par défaut :

Bonnes pratiques :

Dans cet exemple, La Redoute essaye de stimuler son prospect en mettant en avant son offre « livraison offerte »  et en lui proposant des codes de réduction. Plus ces offres seront personnalisées et plus elles seront efficaces.

4. Page « Commande réussie »

Cette page possède toute son importance dans l’établissement d’une relation de qualité avec ses clients.

Les internautes peuvent tomber sur cette page : lorsqu’ils viennent de valider le paiement de leur commande

Votre mission : rassurer le client dès son achat effectué en lui offrant par exemple un récapitulatif de sa commande.

Par défaut :

 

Bonnes pratiques :

La Redoute a bien compris l’importance de fournir directement au client l’ensemble des informations liées à son achat. La Redoute profite également de ce moment « d’euphorie » dans lequel se trouve le client pour l’encourager à partager son achat sur Facebook. C’est aussi le bon moment pour lui offrir un bon de réduction à valoir sur un prochain achat. Optimiser cette page en proposant des espaces commercialisables (affiliation) peut également s’avérer une option très rentable.

5. Page « Liste de favoris »

Les internautes peuvent tomber sur cette page : lorsqu’ils accèdent à leur liste de favoris, sans jamais avoir ajouté de produits à celle-ci.

Votre mission : expliquer le fonctionnement de la wishlist

Par défaut :

 

Bonnes pratiques :

Sur cette page, San Marina explique le principe de la wishlist et incite le prospect à poursuivre son shopping. Cette page peut également être l’opportunité pour mettre en valeur certaines gammes de produits/catégories ou offrir des codes de réduction.

6. Page « Déconnexion »

En général, cette page n’est visible que très peu de temps par l’internaute avant que celui-ci ne soit redirigé vers la page d’accueil (5 secondes par défaut pour les plateformes Magento). Celle-ci constitue souvent la page de « la dernière chance », avant que l’internaute ne quitte le site.

Les internautes peuvent tomber sur cette page : lorsqu’ils viennent de se déconnecter de leur compte.

Votre mission : optimiser au maximum ces 5 secondes

Par défaut :

Bonnes pratiques :

Dans cet exemple, Sugarpova offre à ses internautes un code de réduction à valoir sur un prochain achat. Les incitant ainsi à continuer de naviguer sur le site ou à revenir très prochainement, afin de profiter de cette offre. Vous pouvez également profiter de ces 5 secondes pour laisser place à votre imagination : « Clic-ici dans les 5 secondes et profite d’une réduction de 10% ».

7. Page « 404 »

L’affichage de la page 404 correspond pour une grande partie des internautes à une mauvaise gestion du site et reflète donc une certaine instabilité à leurs yeux. Ce qui les incite à quitter le site, d’où l’importance de sa personnalisation.

Quand est-ce que les internautes peuvent tomber sur cette page : lorsque le client arrive sur une page qui n’existe plus, ou qui a changé d’url ou encore qui n’a jamais existé.

Votre mission : rassurer l’internaute et l’orienter vers d’autres directions.

Par défaut :

 Bonnes pratiques :

Ici, Envie de fraises essaye d’orienter son visiteur égaré vers certaines pages produits, pour éviter ainsi que celui-ci ne quitte le site. Dans cette page il est important de lui indiquer que « la page est introuvable », tout en personnalisant celle-ci afin de rassurer le client (image en adéquation avec le site incluant un bouton call to action « Je continue mon shopping », liens vers d’autres pages, moteur de recherche, formulaire de contact pour transmettre l’erreur au Webmaster du site…).

8. Page « No results Found »

La page « 0 résultats » indique à l’internaute que vous ne possédez pas ce qu’il désire (réponse négative). Bien qu’aucun de vos produits ne puissent correspondre à son attente, n’est-ce pas le moment de lui présenter autres choses, et ainsi transformer le « je n’ai pas » en  « je n’ai pas, mais j’ai… ». Cela permet ainsi de garder l’internaute et ainsi éviter qu’il ne parte ailleurs.

Quand est-ce que les internautes peuvent tomber sur cette page : lorsque le moteur de recherche interne du site n’a pas trouvé de résultats liés à sa requête.

Votre mission : lui présenter d’autres produits.

Par défaut :

Bonnes pratiques :

Dans cet exemple, bien que n’ayant pas trouvé de résultats à la recherche « raquettes », The North Face a personnalisé cette page à l’aide d’un visuel sympathique et d’un ensemble de produits « vous apprécierez peut-être ». Poussez dans cette page « vos meilleurs ventes », « vos nouveautés », « vos recommandations »… peut s’avérer être une solution très intéressante.

Bonus cross-canal : la page « Store locator » 0 résultat

La page « store locator » est une étape cruciale pour toutes les enseignes souhaitant développer leur stratégie cross-canal. Cette page se présente comme un bon outil pour drainer le trafic web en magasin (web to store). Avec « 0 résultat » vous indiquez à l’internaute qu’aucun magasin de ne se trouve à sa portée. Et donc celui-ci risque d’aller directement voir chez vos concurrents. Or l’idée est ici d’accompagner l’internaute dans la recherche du magasin le plus proche de chez lui.

Quand est-ce que les internautes peuvent tomber sur cette page : lorsque l’internaute souhaite rechercher un magasin grâce au store locator, mais qu’aucun magasin ne corresponde à sa requête.

Votre mission : encourager l’internaute à élargir sa recherche géographiquement parlant.

Non optimisé :

Cette page correspond à la page de « 0 résultat » du store locator de Yves Rocher. Dans ce cas l’internaute n’est pas assez suffisamment guidé dans sa recherche de la boutique la plus proche de chez lui.

Bonnes pratiques :

Global.burton.com, sur sa page store locator, va en cas de non présence physique sur la ville choisie proposer automatiquement la boutique la plus proche de celle-ci (ici la boutique la plus proche de Reims se situe à Laon). Le call to action « Expand your search results » permet également à l’utilisateur d’élargir sa recherche de quelques miles. Grâce à ces différentes configurations l’internaute ne se retrouve jamais confronté à un « 0 résultat » et est accompagné dans sa recherche de la boutique la plus accessible.

Parce que ces changements peuvent réellement faire la différence, Smile vous accompagne dans la réalisation et l’intégration sur votre e-commerce de ces différentes recommandations.
Charles Houssiaux
picto

Commentaires

Soyez la premiere personne à ajouter un commentaire sur cet article.
Ecrire un nouveau commentaire