Actualités

[21/06/2017] Smile dans le top 10 des entreprises où il fait bon travailler !

Smile entre dans le classement très fermé des entreprises où il fait bon débuter sa carrière. Un palmarès publié dans Les échos et réalisé par Meilleures-entreprises.com.

[20/06/2017] Smile classé 1er hébergeur en haute disponibilité depuis 3 mois

Depuis début mars, soit 3 mois consécutifs, Smile est à la tête du Classement des Hébergeurs en haute disponibilité, réalisé par ip-label et le Groupe NextRadio TV (01net, BFM, RMC).

[20/06/2017] Smile remporte l'Extending eZ Award !

Lors de l'eZ Conference 2017 qui s'est tenue du 6 au 8 juin, Smile a remporté l'Extending eZ Award.

Toutes les actualités picto
       

Vous avez besoin de mettre à jour votre Lecteur Flash Flash 7

Guillemet ouvrant l'actualité des solutions
et des technologies open source Guillemet fermant
picto

Recherche oui, mais recherche simple

Hier matin, j'allais au Benchmark Group animer un séminaire sur la Gestion de contenus et les Portails. J'avais imprimé le plan la veille, mais je l'avais laissé sur l'imprimante, comme d’habitude. Ca ne vous arrive jamais, peut-être ?

Hier matin, j'allais au Benchmark Group animer un séminaire sur la Gestion de contenus et les Portails. J'avais imprimé le plan la veille, mais je l'avais laissé sur l'imprimante, comme d’habitude. Ca ne vous arrive jamais, peut-être ?

Donc, j'étais presque en retard, et il me fallait retrouver rapidement l'adresse du Benchmark Group, à Suresnes. Qu'auriez-vous fait ? J'ai pris Google et j'ai tapé "benchmark suresnes". Presque bon, mais les premières pages trouvées ne portaient pas l'adresse entière. Nouvel essai: "benchmark suresnes rue". Bingo: 4 rue Diderot, Suresnes. Un petit coup de Google Maps, et me voilà parti.

En chemin, plusieurs pensées me traversaient l'esprit.

La première concernait le fameux "web sémantique" cher à Tim Berners-Lee. Pour trouver l'adresse de l'entreprise dans son propre site, j'avais utilisé une technique à la fois bricolée et très aléatoire. Pourquoi ? Parce que rien dans un site aujourd'hui n'identifie véritablement l'adresse de l'entreprise. Pas plus que les produits qu'elle offre , le prix de ces produits, son téléphone et ses horaires d’ouverture.

C'est là tout le combat pour le web sémantique: donner un sens aux informations qui sont dans les pages web.
Leur donner un sens permettra de construire des moteurs de recherche infiniment plus intelligents, et également des applications qui feront usage de ces informations. En noyant l’information dans des pages joliment mises en forme, nous lui faisons perdre tout son sens, et seul un esprit humain intelligent peut reconstruire ce sens, reconnaître l’adresse, identifier le prix.

La seconde - j'étais au niveau de bois de Boulogne, il était 8h35, mais déjà il faisait chaud - concernait la recherche mono-champ.
Pourquoi n'avais-je donc pas utilisé PagesJaunes pour trouver l'adresse ? La réponse est simple, mais imparable: parce que j'aime les recherches mono-champ, où tout est dit en une seule fois. Je n'aime pas les formulaires. "Activité, Nom, Localité, Adresse, Département..." Il faut réfléchir, c'est épuisant. Faut-il tout remplir ? Lesquels suffiront ? Pourrais-je faire "Entrée" ou bien devrais-je lever la main jusqu'à la souris pour atteindre le bouton "Rechercher" ? Je ne sais pas trop, mais c'est déjà trop compliqué.

Même chose pour Google Maps. Fondamentalement, il n'est pas supérieur à Mappy, ou aux quelques autres sites de cartographie,
mais ce que j'aime c'est qu'il n'y a pas de formulaire: je saisis tout dans une seule case.

Je crois que je ne suis pas le seul. Les internautes de la génération Google ne veulent pas réfléchir, ne veulent pas se fatiguer à mettre les petits mots dans les petites cases comme sur un formulaire de la Sécu. Ils tapent trois mots et puis "Entrée", et il faut leur afficher ce qu'ils veulent.
Ils ne veulent pas non plus réfléchir à une arborescence de rubriques et de sous-rubriques en essayant d'imaginer dans quelle rubrique se trouvera l'information qu'ils recherchent, se trompant avançant à tâtons. La recherche mono-champ donne un peu plus de travail aux sites et à leurs concepteurs, mais améliore fortement la simplicité d'utilisation d'un site.

C'est pourquoi je conseille régulièrement aux concepteurs de sites: (1) de systématiquement intégrer un moteur de recherche interne, présent sur toutes les pages, même si le site compte un faible nombre de pages (2) de soigner la qualité et la pertinence de ces recherches et (3) de ne pas accorder trop d'importance à la recherche "avancée", à base de formulaires, qui correspond de moins en moins aux habitudes des internautes. Même dans les processus de recherche plus complexes: recherche de produits, de voyages, de logements, d'emploi, ... la saisie mono-champ sera de plus en plus préférée par les visiteurs, qui retrouveront leurs habitudes Googleiennes.

Arrivé à ce stade de mes réflexions, j'avais passé le pont de Suresnes.

Patrice Bertrand
picto

Commentaires

Soyez la premiere personne à ajouter un commentaire sur cet article.
Ecrire un nouveau commentaire