Actualités

[08/12/2014] Lancement du « Symfony Expertise Center » by SensioLabs and Smile

SensioLabs, éditeur du framework open source Symfony et Smile annoncent un partenariat exclusif et créent le « Symfony Expertise Center » pour répondre aux demandes d'expertise sur Symfony.

[04/12/2014] Smile Maroc participe aux Assises de l'AUSIM, le rendez-vous des DSI au Maroc

Smile Maroc est partenaire de l’événement « Les Assises de l'AUSIM », sous le thème de la "Transformation digitale" à Marrakech du 03 au 05 décembre 2014.

[24/11/2014] De nouveaux locaux pour Smile Lille, Lyon et Marseille !

Trois agences de Smile ont déménagé ces deux dernières semaines. De nouveaux locaux plus spacieux ont été investit pour accompagner la croissance et le développement de ces agences Lilloise, Lyonnaise et Marseillaise.

Toutes les actualités picto
       

Vous avez besoin de mettre à jour votre Lecteur Flash Flash 7

Guillemet ouvrant l'actualité des solutions
et des technologies open source Guillemet fermant
picto

Alfresco Enterprise 3.4.0 (AKA "Cheetah")

La version 3.4 entreprise d’Alfresco est sortie ce 21 janvier 2011 : elle répond au doux nom de code « Cheetah » et apporte un lot d’innovations important.

Cette nouvelle version apporte son lot de nouvelles fonctionnalités parmi lesquelles certaines sont applicables à la version 3.3.

C’est le cas par exemple du portlet « DocLib » directement intégrable sur des portails respectant la norme JSR168. L’intégration de ce portlet au sein du portail Liferay a été réalisée avec succès.

Il en est de même pour l’utilisation des mécanismes CAS (Content Adressable Storage) qui utilise une référence d’un document par hashage et non par chemin. Ce mécanisme permet de s’assurer de l’intégrité d’un contenu (si le document change, il en va de même pour le hash résultat) et de la non-redondance de document (à un hash correspond un et un seul document). Ce mécanisme est intégrable via un module AMP (Alfresco Module Package), il est réservé à la version entreprise.

Enfin, un autre élément est intégrable à la version 3.3 d’Alfresco : le WebQuickStart. Il ne s’agit pas d’une nouvelle fonctionnalité à proprement parler, mais plutôt d’un exemple « bout en bout » de création d’un site dans une optique de WCM (Web Content Management). Les deux sites exemples (un site gouvernemental et un site financier) sont un condensé de bonnes pratiques de développement. Ils sont directement intégrés par Alfresco à la version 3.4.0 et donc documentés, supportés et maintenus par Alfresco, tout cela sous licence Apache.

Bien sûr, certaines nouvelles fonctionnalités sont propres à cette nouvelle version 3.4.0.

On retrouve la fonctionnalité de réplication d’entrepôt. Il s’agit d’un mécanisme de réplication sélectif entre entrepôts Alfresco distincts. La gestion des travaux de réplications s’effectue par un composant dédié (dans la console d’administration Share) permettant de spécifier l’origine du transfert (le quoi), la cible du transfert (le où) et si nécessaire le planning du transfert (le quand). A noter une limitation de ce mécanisme : les entrepôts cibles sont en lecture seule. Pour pallier à cette limitation, Alfresco redirige toute demande d’écriture vers l’entrepôt maître et permet de mixer des contenus locaux et répliqués dans un même dossier.

L’interface Share est pourvue de nouvelles fonctionnalités qui réduisent encore la barrière avec l’Explorer (qui devient une interface d’administration). La gestion des workflows avancée est désormais possible dans Share via un dashlet permettant de démarrer un workflow (avec ou sans document lié), de voir ses tâches (avec possibilité de filtre), d’éditer les détails d’une tâche ou encore de visualiser les détails d’un workflow (tâche courante, historique). Le moteur de workflow reste jBPM pour cette version (les prochaines versions d’Alfresco devraient intégrer un moteur de workflow alternatif édité par Alfresco : Activiti). Ce moteur de workflow se base sur le moteur de formulaire et est donc facilement paramétrable.
Un autre élément fait son apparition dans Share et utilise également le moteur de formulaire : il s’agit de la recherche avancée. Celle-ci permet des recherches orientées métier, de par la possibilité de rechercher par type, aspect et propriétés personnalisées.

Enfin, quelques changements techniques interviennent dans cette version.

Le remplacement de l’ORM Hibernate par une solution basée sur MyBatis, adapté au schéma Alfresco, qui permet un gain de stabilité et une meilleure gestion des caches. Cette solution améliore fortement les performances sous forte charge (le gain annoncé peut atteindre les 20%).
De même, un nouveau module basé sur Tika permet l’extraction de texte et métadonnées. Parmi les avancées qu’il procure, on retrouve le support des métadonnées EXIF pour les images (incluant le géoréférencement).
Enfin, les packages de langue (notamment le Français) sont désormais intégrés à Alfresco (et donc supportés et maintenus par eux).

Ce tour d’horizon des nouvelles fonctionnalités d’Alfresco Entreprise 3.4.0 fut bref et donc forcément incomplet.
Nous ne manquerons pas de revenir sur certains points (Activiti, Alfresco WCM, CMIS, …) dans de futurs billets.
En attendant, vous pouvez toujours naviguer sur le site http://www.alfresco.com/fr/

Notamment la page concernant les nouveautés de la version 3.4 : http://www.alfresco.com/products/editions/enterprise/3-4/ et bien sûr la page de téléchargement de cette nouvelle version http://www.alfresco.com/fr/try/

Sylvain Chatagnon
picto

Commentaires

Soyez la premiere personne à ajouter un commentaire sur cet article.
Ecrire un nouveau commentaire