Actualités

[22/03/2017] Smile participe au salon Cloud Computing World Expo

Smile interviendra ce mercredi 22 mars au salon Cloud Computing World Expo pour présenter notre projet collaboratif OCCIware (plateforme standard outillée de connecteurs Cloud).

[22/03/2017] Smile vainqueur des IoT Awards 2017 !

Lors de l'IoT World à Paris, Smile a remporté l'IoT Award dans la catégorie "High-tech" pour son projet de cabine connectée avec Coved.

[17/03/2017] Smile dans le Journal de l'Emploi sur Demain TV

Géraldine Moreau-Luchaire, notre Responsable Recrutement, nous parle des 350 postes à pourvoir en 2017 !

Toutes les actualités picto
       

Vous avez besoin de mettre à jour votre Lecteur Flash Flash 7

Guillemet ouvrant l'actualité des solutions
et des technologies open source Guillemet fermant
picto

Coog, le progiciel Open Source pour les assurances

Coog est un progiciel open source dédié aux acteurs de l'assurance édité par la société Coopengo. Le logiciel a été testé au sein d'une entreprise devant gérer des millions de contrat à la fois de façon à valider la capacité de l'outil à répondre aux besoins fonctionnels de l'entreprise.

Contexte

Un constructeur automobile de premier plan souhaite rénover son applicatif de gestion des contrats d’entretien et extensions de garantie pour l’ensemble des marques du groupe dans 35 pays.

Suite à une consultation du marché et une validation fonctionnelle de la solution Coog, une ultime phase de tests techniques a été engagée à la demande du client et sous la responsabilité de Smile.

Compte tenu des volumétries à gérer de plusieurs millions de contrats et des contraintes d’exploitation, il était impératif pour cet acteur international de tester les performances de l’applicatif visé.
Par conséquent, il a été décidé de lancer des tests de performances sur la facturation de 1 million de contrats pour une volumétrie totale de 6 millions de contrats actifs.

Enjeux

Pour le client, l’objectif était de valider techniquement la solution Coog et de vérifier que la solution était en mesure de traiter de larges volumes de données avec des temps de réponse satisfaisants.

Pour Coopengo, le but était de bien valider la montée en charge de Coog dans des contextes extrêmes et de profiter de l’expertise de Smile en la matière pour conforter ses pratiques de développement et d’architecture.

Résultats

Coog a parfaitement répondu aux attentes en termes de scalabilité et de montée en charge.

Ainsi, avec un serveur 12 cœurs de 2.5Ghz et 12Go de mémoire, le test PostgreSQL a permis de facturer 1 million de contrats en 55 minutes.

Ce benchmark a mis en lumière la scalabilité de Coog dans le traitement de la facturation :
● temps de traitement inversement proportionnel à l’augmentation du nombre de cœurs ;
● traitement linéaire (complexité O(n)) par rapport à l’augmentation de la volumétrie des contrats à facturer ;
● indépendance vis-à-vis de la volumétrie des données “mortes”, que ce soient des contrats inactifs ou des factures existantes.

Le code source développé par Coopengo a démontré une pleine compatibilité avec l’interpréteur Pypy dont l’utilisation a délivré des gains de performances de l’ordre de 40% par rapport à CPython.

Benchmark Coog

Si vous souhaitez en savoir plus sur Coog, rendez-vous sur le site de Coopengo

Logo Coog

picto

Commentaires

Soyez la premiere personne à ajouter un commentaire sur cet article.
Ecrire un nouveau commentaire