Actualités

[21/07/2017] Smile lance les premiers vélos solaires connectés à l’occasion du Sun Trip Tour 2017

Smile, leader des solutions IoT et open source, confirme sa solide expertise sur le marché de l’embarqué en participant activement à la course de vélos solaires du Sun Trip Tour.

[03/07/2017] Smile remporte le Drupagora d'Or 2017 du meilleur site e-commerce

Le vendredi 30 juin, la 3ème édition des Drupagora d'Or s'est déroulée à Paris.

[30/06/2017] Découvrez les projets de nos équipes au Hackathon Data Énergie

Les 29 et 30 juin, le Hackathon Data Énergie s'est déroulé au Liberté Living Lab à Paris.

Toutes les actualités picto
       

Vous avez besoin de mettre à jour votre Lecteur Flash Flash 7

Guillemet ouvrant l'actualité des solutions
et des technologies open source Guillemet fermant
picto

La FEVAD dévoile les chiffres du e-commerce pour 2016/2017

Cette année encore, la FEVAD a dévoilé son rapport 2017 suite à sa journée sur les enjeux du e-commerce du mois de juin.

En complément du rapport de la FEVAD, cet article permet de faire un survol de la santé du e-commerce en terme financier, de suivre son évolution, ses tendances et de faire un focus sur le marché du B2B.

15 % de progression en 1 an !

Avec 72 milliards d'€ en 2016 et donc encore une progression à deux chiffres, le constat est simple : l'e-commerce reste un domaine de l'économie où la morosité ne semble pas être au goût du jour.

Et pour ceux qui en doutaient encore, les ventes réalisées sur mobile ne cesse d'augmenter pour représenter en 2016 16 % du CA des sites e-commerce. Nous sommes désormais 36,6 millions d'acheteurs sur Internet en France dont 9,3 millions, soit 25 %, via nos mobiles. Il est donc primordial pour un site e-commerce d'être adapté à l'achat via mobile, en ne négligeant pas l'ergonomie.

FEVAD 2017

   

FEVAD 2017

Sur les part de marché conquis, le podium se partage entre le secteur du tourisme à 44 % devançant les produits plus classiques dits de consommation avec les produits culturels à 43 % et le textile de maison à 27 %.

FEVAD 2017

L'e-commerce gagne environ 1 point de part de marché par an. En 2016 il est ainsi estimé à 8 % du commerce de détail.

La tendance observée ces dernières années se confirme avec une baisse du panier moyen, dont le montant tend vers le montant moyen des circuits e-commerce traditionnels. En revanche, la fréquence d'achat ne cesse d'augmenter avec une progression de 6,4 points en un an (source : Médiamétrie).

FEVAD 2017

Une offre B2C qui s'étoffe

Les tendances e-commerce sont directement influencées par les habitudes des e-acheteurs. Un défi ouvert pour l'ensemble des e-marchands dont les canaux de ventes se sont multipliés ces dernières années, plaçant le client au centre de leur stratégie. Ainsi, les places de marché occupent une place importante avec 28 % du volume d'affaires total des sites.

FEVAD 2017

Les sites collaboratifs ont vu 60 % des e-acheteurs en 2016 fréquenter leur plateforme pour réserver leurs vacances, organiser leurs covoiturages ou encore faire des achats groupés. L'e-commerce se pense en relation de particulier à particulier.

FEVAD 2017

Quand le multicanal prend tout son sens avec une relation de plus en plus complémentaire entre magasin en ligne et magasin physique. Une complémentarité largement facilitée par l'utilisation du mobile et les comportements clients qui ont vite compris les avantages à effacer la frontière dans leur acte d'achat. Il est fréquent dorénavant d'utiliser son mobile en magasin.

FEVAD 2017

Les réseaux sociaux sont quant à eux devenus des canaux de communication, de découverte importants plus que des espaces de ventes en ligne à proprement parler. On y consulte les avis, on y prend contact avec les services clients. Autant de points de contact privilégiés.

FEVAD 2017

L'e-commerce un secteur vecteur d'emploi important

Fin 2016, le nombre de sites marchand a atteint les 200 000 avec une progression de 20 000 sites sur un an.

Que ce soit dans les grands groupes ou les entreprises de taille moins importante, l'e-commerce devient une activité nécessitant toujours plus de ressources. Il s'agit de moins en moins d'un service marginal au sein des sociétés mais bien d'une activité au cœur de leur stratégie commerciale globale.

La multiplication des canaux de ventes (place de marché, click & collect, réseaux sociaux, etc.) implique des équipes pour gérer l'offre, la faire vivre et faire le suivi client.

FEVAD 2017

2016 fut une année dynamique sur le terrain des recrutement et les perspectives 2017 semblent toutes aussi bonnes.

Quoi de nouveau sur le front de l'international ?

L'e-commerce en Europe c'est une progression de 15 % en un an avec un CA de 530 milliards d'€ en 2016 ! Un marché qui se porte bien donc avec la France qui reste dans le groupe de tête et des Européens qui d'année en année sont de plus en plus nombreux à acheter en ligne.

FEVAD 2017

Et le B2B dans tout ça ??

Un marché en devenir que tous les acteurs du e-commerce suivent avec un intérêt grandissant. Un frémissement qui pourrait d'ici à 2020 devenir LA deuxième vague du e-commerce. Le commerce en ligne inter-entreprises pèse déjà 18 % du montant total des ventes B2B.

C'est un marché particulier suivant un modèle spécifique et se partageant de manière inégale entre achat en ligne et achat par EDI. Sur la base d'une progression de 8 % par an, le marché est estimé à 460 milliards d'euros en 2017 !

FEVAD 2017

Les projections affolent les compteurs avec une estimation, à horizon 2020, qui attribuerait un quart des ventes en ligne au secteur du B2B.

FEVAD 2017

 

Conclusion

En France, le constat qui s'impose est la bonne santé du e-commerce qui a su jeter des bases solides ces dernières années et dont l'essor se concrétise aujourd'hui sur la diversité des canaux proposés aux clients. Le client devient accessible partout et tout le temps via les sites en ligne compatibles sur les différents devices, les magasins physiques, les places de marché, les réseaux sociaux. Au delà, de la nécessité de toucher le client, sa fidélisation outre les programmes marketing, passe dorénavant par les services associés à l'offre produit. La multiplicité des modes de livraisons, la réduction de délai, le click & collect, la prise de rendez-vous, etc. Il y a fort à parier que la prochaine étape verra l'Intelligence Artificielle et la réalité augmentée prendre une part importante dans la relation e-commerçant/client. Des services comme l'essayage virtuel, via des avatars (Krys), ou des simulateurs permettant au client de se projeter dans son achat (configurateur cuisine, immobilier) ou encore du suivi client « intelligent » (chatbots), seront autant d'élément différenciant entre les e-marchands.

L'autre révolution à venir reste le marché du B2B. Un marché qui a vu naître et évoluer la vente en ligne B2C. Des acteurs qui placeront au centre de leurs projets le choix de la solution, choisissant la plus adaptée à leur besoin et qui saura combiner les codes e-commerce B2C en les adaptant/enrichissant des spécificités fortes du B2B.

Un marché prometteur et riche avec une diversité de B2B plus importante que l'on peut le penser. Parler du marché « des » B2B serait à ce propos plus juste.

Il suffit de voir les solutions phares du B2C se positionner sur le sujet pour comprendre qu'ils ont pleinement conscience des opportunités phénoménales à saisir :
- Magento et son module B2B en version 2.2
- Hybris et son module B2B
- OroCommerce et sa conception axée 100 % e-commerce B2B, qui bien que jeune, reste l'unique solution à l'heure actuelle qui a été pensée dès le départ pour le marché des B2B.

Et vous, où en êtes-vous dans votre offre B2C ou de votre envie de vous lancer dans le B2B ? Vous vous posez des questions ? Il est fort probable que Smile puisse y répondre ! N'attendez plus et contactez nous pour en discuter ensemble.

Franck PRADAL
picto

Commentaires

Soyez la premiere personne à ajouter un commentaire sur cet article.
Ecrire un nouveau commentaire